Le covoiturage dans l'Arc jurassien

Découvrez notre carte interractive

Par ici
Camille Balanche se rapproche d’une victoire au classement général de la Coupe du monde
4 août 2022

Camille Balanche se rapproche d’une victoire au classement général de la Coupe du monde

Sport

Camille Balanche se rapproche d’une victoire au classement général de la Coupe du monde

Victorieuse de la descente de Snowshoe, la Locloise compte désormais 230 points d’avance sur sa dauphine Myriam Nicole. A deux courses du terme de la saison, Camille Balanche dispose d’une belle marge de sécurité sur sa rivale.

Camille Balanche (32 ans) n’en finit plus de gagner. Samedi 30 juillet, la Locloise a réalisé un nouveau numéro en remportant la descente de Snowshoe. Elle signe ainsi son troisième succès de la saison dans une épreuve de Coupe du monde de descente.

Aux Etats-Unis, l’ancienne hockeyeuse a fait preuve d’une belle maîtrise pour devancer d’un peu plus de quatre secondes la Française Myriam Nicole.

«Même si je suis super contente, ma course n’était de loin pas parfaite. Le tracé était très glissant. J’ai failli tomber à deux reprises», relève Camille Balanche. «Quatre secondes cela peut paraître beaucoup, mais sur une piste comme celle-ci les écarts se creusent vite.»

«Les conditions étaient vraiment parfaites pour moi. La course était super physique. J’ai roulé décontractée et en confiance», poursuit la championne, déjà victorieuse des qualifications du côté de Snowshoe.

Grâce à ce succès, la Locloise se rapproche d’une victoire au classement général. A deux manches du terme de la saison, elle compte désormais un petit matelas de 230 points d’avance sur sa dauphine, la Française Myriam Nicole.

«Cela commence à devenir une belle marge. Si tout se passe bien, je peux déjà remporter le général lors de la prochaine course. Mais tout reste possible», se méfie Camille Balanche.

La prochaine épreuve de Coupe du monde de descente se tiendra le samedi 6 août du côté de Mont-Sainte-Anne au Canada. «J’y suis allé seulement une fois dans ma vie, en 2019. Je pense tout de même que je peux y réussir un bon résultat. Il s’agit d’une piste très compliquée à négocier physiquement», commente la Locloise.

Source: Arcinfo