Le covoiturage dans l'Arc jurassien

Découvrez notre carte interractive

Par ici
De spectaculaires travaux sur la ligne des Horlogers
De spectaculaires travaux sur la ligne des Horlogers
10 mai 2021

De spectaculaires travaux sur la ligne des Horlogers

Mobilité

Voies, rails, traverses, ballast… La ligne qui relie Besançon à La Chaux-de-Fonds (Suisse), dit des Horlogers, subit actuellement des travaux de modernisation. Zoom sur ce chantier d’envergure qui suscite la curiosité par le nombre de machines et d’agents.

Un chantier de grande envergure actuellement en cours sur la ligne ferroviaire qui traverse Valdahon provoque quotidiennement une certaine curiosité tant par le nombre de machines que par le nombre d’ouvriers. En effet, d’imposants moyens techniques sont nécessaires pour réaliser les travaux de renouvellement des voies.

31 TER pas jour

Depuis mars, la ligne des Horlogers est fermée en raison de travaux de renouvellement des composants des voies, rails, traverses, ballast… Ces travaux permettront aux voyageurs de se déplacer plus rapidement et confortablement entre Besançon et La Chaux-de-Fonds. En temps normal, hors crise sanitaire, un millier de voyageurs empruntent quotidiennement ce TER de Besançon à Valdahon. Et, 250 travailleurs frontaliers montent à  Morteau pour se rendre au Locle ou à La Chaux-de-Fonds. La ligne des Horlogers s’étend sur 75 kilomètres entre Besançon et la frontière suisse. 31 TER circulent chaque jour, dont 15 circulations entre la France et la Suisse.

Conséquence : les trains pourront rouler un peu plus vite avec une vitesse de 70 à 90 km/h alors qu’elle est actuellement comprise entre 50 à 90 km/h.

Les ouvrages (tunnels, ponts…) seront également confortés et rénovés. Par ailleurs, les gares de  Morteau et Valdahon seront rendues accessibles aux personnes à mobilité réduite. La SNCF a décidé de moderniser les passages à niveau avec de la vidéo surveillance et mènera cette année une expérimentation en installant des détecteurs d’obstacle sur ses trains afin d’alerter les conducteurs en cas de présence d’un véhicule arrêté sur les voies.

Un chantier de 250 agents

Le chantier qui mobilise en moyenne 250 agents par jour, fait appel à 22 entreprises dont des entreprises locales telles que Heitmann TP et FTTA implantées respectivement dans le Doubs et le Jura générant indirectement des retombées économiques liées à l’hébergement et à la restauration des personnels de chantier.

Quelques chiffres

85000 tonnes de ballast et 60 000 traverses seront nécessaires pour rénover cette ligne centenaire de 75 km où circulent chaque jour 31 TER (trains express régionaux) pour transporter quelque 1 200 voyageurs. La Région et SNCF Réseau investissent 55,5 millions d’euros pour ce vaste chantier.