Le covoiturage dans l'Arc jurassien

Découvrez notre carte interractive

Par ici
Haut-Doubs Un sentier et une stèle pour ne pas oublier Michel Hollard et les passeurs du Val de Morteau
6 août 2022

Haut-Doubs Un sentier et une stèle pour ne pas oublier Michel Hollard et les passeurs du Val de Morteau

Culture

Le mémorial des passeurs et le sentier du résistant Michel Hollard. Ils seront inaugurés tous deux le 15 octobre en souvenir de ceux qui ont lutté pendant la Deuxième Guerre mondiale. Michel Hollard a sans doute sauvé Londres en livrant des informations capitales.

Le mémorial des passeurs et le sentier Michel-Hollard. Son histoire est un peu tombée dans l'oubli mais elle fait partie de l'Histoire elle-même via son action déterminante à lutter contre l'ennemi de la France. De 1941 à 1944, le résistant Michel Hollard a parcouru à 98 reprises la frontière franco-suisse sur une partie du territoire du haut Doubs. Son action a été déterminante pour l'issue de la Seconde Guerre mondiale en contribuant à renseigner précieusement les Alliés sur les V1,. Plus largement, un véritable réseau de passeurs héroïques a œuvré dans notre région.

Un lieu symbolique

À l'initiative de sa petite-fille, Agnès Hollard, et de l'historien Bernard Vuillet, un sentier ponctué par dix-huit panneaux leur rendra hommage, financé à hauteur de 110 000 € par la communauté de communes du Val de  Morteau. Le comité du Souvenir Français du Val de  Morteau et du Saugeais sollicité pour réaliser, au point de convergence de ce sentier, une stèle en hommage à 12 passeurs victimes de la répression de l'occupant nazi la financera en partie. Parmi eux se trouvent deux jeunes hommes de 18 ans exécutés en juin 1943.

Le lieu de passage

Ce mémorial sera implanté le long du sentier dit des bornes reliant la France à La Brévine en Suisse. Le lieu est des plus symboliques car il constitue le point de passage emprunté par les passeurs à proximité de l'auberge du Mont Châteleu à 1 200 mètres d'altitude. Dernièrement sur le terrain à 1 220 mètres d'altitude, élus et membres des services administratifs des communes de  Morteau et de Grand'Combe-Châteleu en compagnie de Jean-Michel Blanchot président du Souvenir français avec son collègue Bernard Lambert qui a suivi le dossier de A à Z ont dressé les grandes lignes du protocole qui sera mis en place pour l'inauguration du sentier mémorial et de la stèle dédiée aux passeurs du Réseau Agir prévue le samedi 15 octobre prochain où plus de 150 invités seront de la fête.

Même en hiver

Tous espèrent que les conditions météorologiques seront favorables à cette belle initiative mémorielle, en pensant aussi que Michel Hollard passait par là même en hiver au risque de se faire prendre par l'ennemi.

Sur le terrain à 1 220 mètres d'altitude, élus et membres des services administratifs des communes de Morteau et de Grand'Combe-Châteleu en compagnie de Jean-Michel Blanchot, président du Souvenir français, et de Pierre Vaufrey, maire adjoint de Morteau, préparent la cérémonie officielle. Photo ER La borne frontière entre la France et la Suisse, point de repère des randonneurs. Photo ER