Le covoiturage dans l'Arc jurassien

Découvrez notre carte interractive

Par ici
Morteau Chemin des rencontres : ils veulent que ça accélère
19 décembre 2021

Morteau Chemin des rencontres : ils veulent que ça accélère

Mobilité

Les adhérents du Chemin des rencontres veulent plus qu'un projet de mobilité douce mais bien une accélération sur le terrain d'un tracé franco-suisse utilitaire. Ils l'ont faire savoir lors de la dernière assemblée générale. 

 

 Des deux côtés de la frontière, la problématique reste la même : les représentants franco-suisses de l'association et le maire de Morteau ont tenté de trouver un terrain d'entente lors de l'assemblée générale du Chemin des rencontres qui s'est tenue lundi à la salle des fêtes de Morteau devant un parterre jamais vu d'une cinquantaine de personnes. Ce qui, prouve l'engouement et le questionnement sur le devenir de cette association et du projet qu'elle veut mettre en œuvre depuis maintenant une dizaine d'années ; à savoir privilégier la mobilité douce.

 

 Les représentants de l'association suisse Chemin des Rencontres des Montagnes Neuchâteloises évoquaient l'intégration officiellement actée de son cheminement dans La Chaux-de-Fonds, le Locle et son contournement à venir dans les travaux déjà en cours pour la H20 et aboutissant au percement d'un 2e tunnel au Col des Roches.

 

 Une voie utilitaire avant tout

 

 De son côté, Eric Martinet président de l'association exprimait les attentes des adhérents et leurs questionnements et ceux aussi exprimés ou ressentis de la population et des touristes rencontrés, même si pour cela il lui a fallu faire remarquer avec une certaine insistance, que ce Chemin des Rencontres n'était pas un simple chemin de promenade et de balade comme il en existe tant d'autres sur le secteur, mais que le tracé franco-suisse de ce Chemin des Rencontres se veut avant tout une voie utilitaire sécurisée destinée aux déplacements quotidiens et professionnels de ses utilisateurs, comme les rues qui traversent les villes et villages, qui là, les relient entre eux plus facilement et sécuritairement.

 

  Morteau-Montlebon sera le premier tronçon

 

 Questionnements auxquels Cédric Bôle dans ses fonctions représentatives notamment de la CCVM (communauté de communes du val de Morteau) et du PNR (Parc Naturel Régional) apportait des réponses positives puisqu'en exprimant que ce but était pris en considération dans les plans d'aménagements présents et à venir du Val de Morteau et dont la liaison « voie partagée » Morteau/Montlebon en cours d'aménagement sera le 1er tronçon, avec déjà une prolongation dans Montlebon vers son centre et ses abords mais que, tout comme en Suisse, rien ne pouvait se faire facilement et qu'il fallait continuer à garder patience.