Le covoiturage dans l'Arc jurassien

Découvrez notre carte interractive

Par ici
Morteau-Montlebon a gagné le droit d’affronter Dijon
15 novembre 2021

Morteau-Montlebon a gagné le droit d’affronter Dijon

Sport

Le FC Morteau-Montlebon a tenu son rang pour se défaire du FC Nogentais (R1) ce dimanche au septième tour de la Coupe de France. Souvent inspirés face aux Aubois et portés par un public nombreux et bruyant, les hommes de Sébastien Mazzotti retrouveront Dijon (L2) dans quinze jours. La cerise sur le gâteau.

Morteau-Montlebon (N3) - FC Nogentais (R1) : 4-0

Depuis sa victoire la veille contre Saint-Apollinaire, le Dijon FCO (Ligue 2) les attendait. Encore fallait-il que les Mortuaciens parviennent à pousser la porte menant au 8e  tour de la Coupe de France ce dimanche après-midi… Thibaut Glangine et sa bande avaient cherché à faire abstraction du contexte. « On n’y a pas pensé », assurait le capitaine du FCMM après-coup, « on devait d’abord jouer ce match et on le savait. Ces dernières saisons, on s’était fait sortir contre des R1 (Paray-le-Monial en 2018-2019 ; Cosne en 2020-2021). »

Benchagra lance Morteau-Montlebon

Poussé par un millier de spectateurs toujours bruyants, le FC  Morteau-Montlebon n’a jamais vraiment tremblé. Ou alors une fois, quand B. Khain, oublié au deuxième poteau, n’a pu reprendre un coup franc de Boulleray. On jouait la 45e minute et la suite de l’histoire aurait pu être différente. Mais c’est bien un premier affrontement avec un club professionnel qui se profile pour les Mortuaciens.

Car le FCMM avait pris l’ascendant tôt dans la partie sur une inspiration de Tournier qui, d’une talonnade, avait mis Benchagra sur orbite (1-0, 12e). R. Bonnet, de loin (6e) et Journot, de près (7e), avaient alors déjà chauffé les gants de Dauguet. Mais les hommes de Mazzotti n’avaient pas fait le break malgré une reprise de Glangine nettement au-dessus (19e), un coup de tête de R. Bonnet sauvé sur la ligne (22e) ou un tir contré de Journot (24e) …

Journot, comme d’habitude

Au retour des vestiaires, Journot allait très vite se charger de doucher les espoirs nogentais. Le milieu offensif mortuacien, profitant d’une mauvaise relance, pour armer une belle frappe de vingt mètres qui laissait Dauguet sans réaction (2-0, 53e) et signer son septième but en cinq matches dans cette édition.

Les Nogentais, en dépit d’un coup franc de Tarfaoui juste au-dessus (57e), subissaient les assauts haut-doubiens. Sur une action repartie de la surface mortuacienne, et après une succession de passes, Tebourbi, très bon dans un rôle inhabituel devant la défense, se retrouvait en position d’ailier gauche et adressait un centre millimétré pour Benchagra dont la volée du plat du pied gauche faisait à nouveau trembler les filets (3-0, 61e).

Jura Dolois avant Dijon

La fête était totale quand Gaume, entré en jeu un peu plus tôt, de la tête, enfonçait le clou, profitant d’un centre de Parent et d’une remise de R. Bonnet (4-0, 77e), réapparu bien en jambes face à Nogent-sur-Seine.

Les Nogentais faisaient tout pour sauver l’honneur mais Marguier , d’un tacle salvateur, privait K. Khain d’un but tout fait (85e), puis De Sousa (86e) et Andreopa (90e+1) manquaient le cadre de peu.

Seule ombre au tableau Tebourbi, lui, avait laissé ses partenaires à dix (90e), averti une deuxième fois. Mais il en aurait fallu davantage pour gâcher le plaisir des Mortuaciens ce dimanche.  Le public chantait encore et toujours avant de réserver une ovation à ses protégés en pensant évidemment, déjà, à la réception de Dijon dans quinze jours. Sébastien Mazzotti, lui, n’avait pas le regard projeté si loin : avant cela,  Morteau-Montlebon affrontera Jura Dolois en championnat, samedi…