Le covoiturage dans l'Arc jurassien

Découvrez notre carte interractive

Par ici
Pays horloger Bouquet d'honneurs pour Chloé Valentini, la championne de handball
28 décembre 2021

Pays horloger Bouquet d'honneurs pour Chloé Valentini, la championne de handball

Sport

La championne olympique de handball et désormais vice-championne du monde était de retour sur ses terres, à Morteau et aux Fins. Séquence bain de foule avant de reprendre la suite d'une carrière qu'elle vit plus que jamais à cent à l'heure. 

 

 Elle est venue présenter ses deux médailles, l'or olympique glané comme dans un rêve à Tokyo cet été, et l'argent mondial tout fraîchement ramené de sa campagne d'Espagne. Mais Chloé Valentini sera repartie avec deux autres, toutes aussi lourdes, puisque les médailles de la ville des Fins, son fief, et celle de Morteau, là où son aventure handball a pris forme, sont désormais tombées dans son escarcelle. Ajoutez la clarine (Obertino, of course !) et quelques spécialités locales (pas toujours les meilleures amies des sportives de haut niveau, mais ça, c'est une autre histoire…) et vous comprendrez que Chloé Valentini était attendue de pied ferme par tous les amateurs de handball dans le Val de Morteau. Et ils sont nombreux pour honorer celle qui restera à jamais leur première championne olympique.

 

 Pas le temps de savourer

 

 Ce retour aux sources, ce trop rare retour aux sources est d'autant plus apprécié par Chloé que depuis son sacre doré à Tokyo, elle n'a pas eu le temps d'en profiter. De savourer. « Six jours après, je reprenais l'entraînement avec mon nouveau club de Metz. Et depuis, tout s'est enchaîné. » Championnat, match de Ligue des championnes (cette fois), tout s'enchaîne à grande vitesse. Et à haute intensité. « Un match tous les trois jours », sourit-elle au milieu de ses jeunes (et moins jeunes) fans en quête d'autographes de sa main.

 

 Une parenthèse enchantée

 

 Ce bain de foule (avec les restrictions d'usage) reste cependant appréciable. Déjà parce que sa famille n'est pas bien loin, et pas seulement la petite Chiara . Mais aussi et surtout parce qu'il va – encore – falloir repenser au handball. « On reprend le championnat le 5 janvier à Fleury. » Puis la Ligue des championnes le week-end face aux Turques de Kastamonu Belediyesi. Et puis il y aura ces autres retrouvailles, le 2 février prochain, face à l'ESBF, à… Besançon ! Ses fans ont déjà entouré en rouge (et jaune) la date sur leur agenda.

 

 Ce contenu est bloqué car vous n'avez pas accepté les traceurs.

 

 En cliquant sur « J'accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus Cartographiques et infographiques

 

 En cliquant sur « J'accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

 

 Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.

 

 Gérer mes choix

 

 Reprise ce mercredi ! 

 

 En attendant, ce n'est « que du bonheur ! », se réjouit Élisabeth Redoutey, la maire des Fins. Qui ajoute qu'il a fallu « être patient pour revoir Chloé depuis cet été ». Une patience qui paie puisque la Finoise reprend le chemin de l'entraînement dès ce mercredi à Metz. En attendant, elle était chez elle ce lundi. Et a brillamment tordu le cou au dicton qui veut que personne ne soit prophète en son pays. Horloger, bien sûr !