Le covoiturage dans l'Arc jurassien

Découvrez notre carte interractive

Par ici
Sans complexes, Juliette Labous vise le titre national
23 juin 2022

Sans complexes, Juliette Labous vise le titre national

Sport

La Doubienne Juliette Labous (DSM) sort d’un long stage en montagne pour préparer l’été. Cependant, elle compte bien montrer, ce jeudi à Cholet, qu’elle est la numéro 1 française en contre-la-montre.

Jeudi à Cholet

À 23 ans et demi, Juliette Labous (DSM) est bien installée parmi les toutes meilleures Françaises. Seule représentante tricolore aux derniers Jeux Olympiques, elle s’impose peu à peu dans l’élite internationale. Si bien qu’au moment d’aborder le championnat de France de contre-la-montre, dont elle a décroché le titre en 2020, elle ne se cache pas.

« Le chrono est roulant, pas trop technique à part les cinq derniers kilomètres qui sont plutôt descendants avec pas mal de ronds-points et de dos d’ânes. Il faudra appuyer quasi tout le long », décrit la Bisontine qui a longtemps préféré les profils plus accidentés. « Mais maintenant, je n’estime plus que ce n’est pas à mon avantage. L’an passé, j’ai fait sixième du championnat du monde et il n’y avait pas un mètre de dénivelé. Je me dis qu’il n’y a pas de règle. En chrono, il faut être bien le jour J. De plus, j’ai pris de la force par rapport à mes premières années. Désormais, j’arrive quand même à appuyer quand ça descend ».

Juliette Labous visera donc le titre , ce jeudi après-midi à Cholet, même si elle sort d’un long stage en montagne dont les bénéfices sont attendus pour plus tard. « Je sens que ça va plutôt bien donc je pense que je serai bien même si on ne sait jamais. En tout cas, le stage s’est bien passé. La météo a été un peu mitigée, on a eu pas mal de pluie au début mais il n’a jamais fait froid donc j’ai pu faire tous mes entraînements comme il faut et la forme est allée de mieux en mieux. »

Un œil sur Romain Grégoire

Celle qui a empoché le dernier Tour de Burgos prépare en tout cas un bel été avec le Giro puis, très certainement, le Tour de France. « Il faut que la forme arrive véritablement au début du Giro. On peut dire que là, je suis en ‘’pré-forme’’. Théoriquement, il faut être au top début juillet et y rester un mois. Normalement, c’est dans les clous. »

Ce jeudi, on retrouvera aussi au départ Cécile Lejeune, Émeline Courtot et Laura Semon (VC  Morteau Montbenoît).

Chez les hommes, Romain Grégoire (Groupama FDJ) sort d’un Baby Giro où il a été acteur et gagné la dernière étape. Ce premier championnat national chez les pros sera un bon test. À suivre…

Clément Berthet (AG2R Citroën), Théo Delacroix (Intermarché Wanty Gobert), Robin Meyer (Philippe Wagner), Henri François Renard Haquin (CC Étupes) et Louis Pijourlet (AC Bisontine) seront les autres Francs-Comtois en lice.

Juliette Labous a gagné en 2020 et fini deuxième en 2021 du championnat de France du contre-la-montre. Photo ER /Eric THIEBAUT

par  De Notre Envoyé Spécial Thierry Sandoz