Le covoiturage dans l'Arc jurassien

Découvrez notre carte interractive

Par ici
Un projet de troupe théâtrale
20 novembre 2021

Un projet de troupe théâtrale

Culture

Jean-Claude Garessus invite ceux qui voudraient partager son amour du théâtre à le rejoindre. Il entend se tourner vers une forme particulière d’expression théâtrale : déambuler dans les rues de Morteau et dans des lieux connus sans que le public sache qu’il a affaire à des comédiens en train jouer.

Ne cherchez pas pourquoi ses bas de pantalons semblent avoir pris feu : en cinquante ans, il a tellement brûlé les planches avec ses créations théâtrales que l’explication se trouve là !

À Morteau, dans le monde du spectacle, on ne le présente plus : c’est M. Théâtre, qui depuis plus de 50 ans anime les soirées avec des créations originales avec ses amis du théâtre de la MJC et Vony.

Mais maintenant que la troupe de la MJC tourne au ralenti, pour ne pas dire qu’elle est arrêtée faute de comédiens, Jean-Claude Garessus, puisqu’il s’agit de lui, entend bien se tourner vers une nouvelle forme d’expression théâtrale, un peu comme au festival off d’Avignon, à savoir déambuler dans les rues de Morteau et dans des lieux connus sans que le public ne sache vraiment qu’il a affaire à des comédiens en train jouer une scène.

De Molière à Tchekhov

Déambuler dans les rues de la ville qui l’a vu naître c’est le Graal qu’il entend bien trouver en formant une nouvelle troupe avec des comédiens, amateurs ou pas, qui le suivent dans son projet pas si fou que cela.

Il a de la bouteille, le bonhomme, et a déjà fait ses preuves, marqué toute une génération de spectateurs avec le théâtre de poche situé dans le Prieuré, des créations classiques de Molière à Tchekhov mais aussi les histoires de Morteau et ses célèbres Chroniques mortuaciennes avec son complice Jacques Reymond trop tôt disparu.

Quoi d’autres ? La sorcellerie dans le val de Morteau, l’histoire du fort de Réaumont, sans oublier les cinq biennales aux succès retentissants. Une belle expérience vécue en 1990 sur le quai de la Sernam à la petite vitesse avec un wagon spécialement aménagé pour un spectacle prouve que tout est possible, il suffit simplement de se mettre en scène.

Avec la MJC, il a eu le plaisir d’accueillir Annie Girardot au théâtre municipal lors de ses derniers spectacles.

Plasticien, sculpteur sur bois, il a animé de nombreux ateliers en plein air dans le cadre de Festiv’Art avec Jean-Marie Girardot aujourd’hui disparu.

À 70 ans, il a toujours le feu sacré et invite tous ceux qui voudraient partager sa passion du théâtre à le rejoindre.

Jean-Claude Garessus

Redécouvrir la ville dans son histoire vécue ou inventée en déambulant dans les rues et les bâtiments de Morteau tout en suivant un fil conducteur et surtout aller vers les gens.