Le covoiturage dans l'Arc jurassien

Découvrez notre carte interractive

Par ici
Un trésor caché dans les bassins du Doubs
25 août 2022

Un trésor caché dans les bassins du Doubs

Culture

Symboles des sécheresses du passé, les pierres de la faim ressurgissent dans les lits des cours d’eau qui sont actuellement au plus bas. Mais entre Villers-le-Lac et le Saut du Doubs en plus de ces pierres il y aurait un trésor caché.

Vestiges du passé, les « pierres de la faim » ont été utilisées partout en Europe comme témoins des sécheresses qui ont marqué l’histoire. Ces repères hydrologiques sont la marque des souffrances des populations qui ont dû subir les conséquences d’une année aride ayant entraîné de mauvaises récoltes et des famines.

On raconte qu’un trésor se cache dans les bassins du Doubs au pied d’une de ces pierres qui porterait l’inscription « celui qui me verra pleurera ». Depuis quelques semaines, des chercheurs de trésor explorent le Doubs asséché à Villers-le-Lac pour le débusquer.

Thierry Munier, féru d’histoire locale, enquête auprès des personnes qui pourraient en savoir davantage sur la localisation précise du magot. Yves Droz corrobore le fait que le trésor serait une caisse de champagne qui aurait été déposée lors de la grande sécheresse de 1906. Quant à René Favet, la personne qui connaît le mieux le Saut du Doubs, il se souvient des récits de ses ancêtres sur l’emplacement de la cachette.

Une de ces pierres gravée en 1906 par un douanier aurait été vue lors de l’étiage de 2018, mais pourrait ne pas être la seule. L’emplacement pourrait être au pied de la grotte du roi de Prusse, endroit bien connu des spéléologues et qui porte son nom des visites des rois Frédéric-Guillaume III et Frédéric-Guillaume IV au XIXe  siècle. Ou encore entre le rocher de l’écho et le rocher de la vierge.

Le sujet passionne et les éclairés sont à l’affût pour découvrir le trésor. Mais l’envasement des lieux et les orages de la semaine dernière ne faciliteront pas la tâche des aventuriers.

La grotte du roi de Prusse, l’un des emplacements possibles du trésor tant convoité.  Photo ER